Renke communication : graphiste freelance print & web, indépendante à Nantes & Paris, spécialisée dans l'image, la communication imprimée, l'internet et le multimédia, le graphisme, le webdesign, l'édition, la photographie, le rédactionnel

Entretien avec un metteur en scène

Dorian Rossel

Entretien avec le metteur en scène et comédien suisse Dorian Rossel, réalisé le 16 novembre 2011 à l’occasion de la représentation de "Quartier lointain" à Nantes en 2012.

[ extrait ]

Karen Lavot-Bouscarle — Le mouvement des personnages est très chorégraphique, avec un rythme parfois ininterrompu qui fait que lorsqu’un silence ou un arrêt sur image arrive, il est encore plus puissant : une suspension à couper le souffle. Puis le rythme repart, et on peut alors reprendre notre respiration. C’est tout un travail avec le temps, le rythme et l’émotion. Quelle est cette dimension rythmique et chorégraphique de votre mise en scène ?

Dorian Rossel — On a beaucoup à apprendre des autres arts, et pour ma part, j’ai été nourri par des chorégraphes, des plasticiens, des musiciens. Il faut que ça nourrisse l’oreille, l’œil, le cœur, qu’il y ait un plaisir direct. Cela permet aussi de faire passer certains aspects qui ne passent pas à travers les mots. Nous avons pris conscience que s’il n’y avait que les mots, il n’y aurait pas grand chose... La danse a fait évoluer les arts scéniques parfois plus que le visionnage d’une pièce de tel metteur en scène qui nous parle de la solitude d’Arpagon et nous donne sa lecture de Molière ou de Shakespeare. Le chorégraphe Jérôme Bel est pour moi un vrai écrivain de théâtre. Il n’utilise pas forcément les mots, mais il questionne le rapport entre la scène et la salle. Je trouve aussi que Pina Bausch est une des plus grandes auteures de théâtre, parce qu’elle a réussi à établir un lien de communication très fort... Il y a tout un pan du théâtre français très intelligent qui nourrit le cerveau, qui descend parfois un peu dans les émotions, mais il reste finalement très mental. (…)

> Lire sur www.artkopel.com/Dorian-Rossel.html